logo
Retour aux actualités

Qu’est-ce qu’un tympanomètre?

Santé

La tympanométrie est une technique diagnostique non invasive qui permet d’évaluer l’intégrité et la fonction du système auditif moyen, en particulier du tympan et des osselets. Elle mesure les variations de l’impédance acoustique de l’oreille moyenne en fonction des variations de la pression de l’air dans le canal auditif externe.

Principe de la Tympanométrie

Le test tympanométrique est généralement réalisé à l’aide d’un tympanomètre, qui émet un son constant d’une fréquence spécifique (habituellement 226 Hz) dans le canal auditif. Le tympanomètre mesure également la quantité de son réfléchie par le tympan, ainsi que la pression à laquelle le tympan est le plus flexible (pression équilibrée). La variation de la compliance du tympan en fonction de la pression atmosphérique est tracée sur un graphique appelé tympanogramme.

Histoire des Tympanomètres

La tympanométrie a été développée dans les années 1950. Le premier tympanomètre fut conçu par Terkildsen, Scott et Olsen en 1950 (Terkildsen, K., J. Scott, et M. B. Olsen. « Impedance Measurements on the Human Tympanic Membrane »). Depuis lors, plusieurs avancées technologiques ont été réalisées, y compris des mesures d’impédance complexes et des tympanomètres portatifs. La méthodologie a également été affinée pour permettre des diagnostics plus précis et diversifiés.

Applications Cliniques du Tympanomètre Aujourd’hui

  1. Détection des épanchements de l’oreille moyenne : La tympanométrie peut aider à identifier la présence de liquide derrière le tympan, une condition fréquemment associée à l’otite moyenne (Rosenfeld RM, Shin JJ, Schwartz SR, et al. « Clinical Practice Guideline: Otitis Media with Effusion, » Otolaryngol Head Neck Surg. 2016).
  2. Évaluation de la fonction tubaire : Elle permet d’évaluer la capacité de la trompe d’Eustache à équilibrer la pression entre l’oreille moyenne et la gorge.
  3. Diagnostic de l’otite média aiguë et chronique: Des anomalies dans le tympanogramme peuvent indiquer une otite média aiguë ou chronique.
  4. Détection de perforations du tympan: Une impédance anormalement basse peut indiquer une perforation du tympan.
  5. Suivi après chirurgie: Elle peut être utilisée pour évaluer les résultats d’interventions chirurgicales telles que la pose de tubes de ventilation.
  6. Évaluation de l’audition chez les nourrissons et les jeunes enfants: Comme il s’agit d’un test objectif ne nécessitant pas de réponse comportementale, il est souvent utilisé pour évaluer les problèmes d’audition chez cette population (Margolis RH, Heller JW. « Screening tympanometry: Criteria for medical referral, » Audiology, 1987).

En somme, la tympanométrie est une technique polyvalente et essentielle dans le diagnostic et le suivi des pathologies de l’oreille moyenne. Les avancées technologiques continuent d’élargir ses applications et sa précision, faisant de cet outil un composant indispensable de l’évaluation auditive clinique.

Principe du Réflexe Stapédien

Le réflexe stapédien est une réponse involontaire qui implique la contraction du muscle stapédien en présence d’un son fort. Ce muscle est situé dans l’oreille moyenne et est attaché à l’étrier (stapès), l’un des trois osselets. La contraction du muscle stapédien diminue la mobilité de la chaîne d’osselets, réduisant ainsi la transmission du son vers la cochlée. Ce réflexe a une double fonction : il protège l’oreille interne des sons potentiellement nocifs et contribue à la compréhension de la parole dans des environnements bruyants.

Mesure avec un Tympanomètre

La mesure du réflexe stapédien peut être réalisée avec un tympanomètre équipé d’une fonctionnalité pour ce test. Ce dernier produit un son d’activation (un ton pur ou un bruit) à un niveau d’intensité donné dans le canal auditif externe. L’appareil mesure ensuite l’impédance acoustique de l’oreille moyenne avant et après la stimulation sonore, permettant de quantifier le changement dans l’impédance, ce qui est indicative de la présence ou de l’absence du réflexe stapédien.

Applications et Enseignements Cliniques

  1. Diagnostic des Troubles de l’Audition: La présence ou l’absence du réflexe stapédien peut aider à diagnostiquer certaines pathologies de l’audition. Par exemple, son absence pourrait être indicatrice d’une perte auditive neurosensorielle ou d’une lésion du nerf facial (Musiek FE, Baran JA, Pinheiro ML. « Neuroaudiology: Case Studies, » Singular, 1994).
  2. Évaluation de l’Oreille Moyenne: Une absence de réflexe stapédien peut également suggérer des anomalies de l’oreille moyenne, comme une otite moyenne avec épanchement.
  3. Localisation de la Pathologie: Le réflexe stapédien peut être utile pour localiser le site de la pathologie dans la chaîne auditive. Par exemple, un réflexe stapédien présent avec une tympanométrie normale peut souvent exclure des pathologies de l’oreille moyenne (Gelfand SA. « Essentials of Audiology, » Thieme, 2016).
  4. Détection des Tumeurs du Nerf Auditif: L’absence de réflexe stapédien dans le contexte d’une audiométrie normale peut être un signe précoce d’une tumeur du nerf auditif, comme le schwannome vestibulaire (Cueva RA. « Acoustic neuroma: clinical presentation, » Laryngoscope 1998).
  5. Évaluation Pédiatrique: Chez les enfants trop jeunes pour répondre aux tests comportementaux d’audition, la mesure du réflexe stapédien peut fournir des informations utiles sur l’intégrité de l’audition et de l’oreille moyenne.
  6. Screening Auditif Néonatal: Le test est également utilisé dans certains programmes de dépistage auditif néonatal pour compléter les otoémissions acoustiques (Vohr BR, Widen JE, Cone-Wesson B, et al. « Identification of Neonatal Hearing Impairment: Evaluation of Transient Evoked Otoacoustic Emission, Distortion Product Otoacoustic Emission, and Auditory Brain Stem Response Test Performance, » Ear Hear, 2000).

Le réflexe stapédien est ainsi un outil diagnostique et évaluatif précieux en audiologie et en otorhinolaryngologie. Son étude permet d’affiner le diagnostic et de personnaliser le plan de traitement pour divers troubles de l’audition et pathologies de l’oreille moyenne.